Hommage au docteur Jacques Lemaitre

Ce midi, le docteur Jacques Lemaitre sera inhumé.

Le PTB du Centre tient à lui rendre hommage, par la plume de Claude Depas qui l’a bien connu :

« Un grand médecin du peuple vient de nous quitter

Le docteur Jacques Lemaitre vient de mourir à l'âge de 90 ans.

A l'issue de la Résistance et de l'après-guerre 40-45, de même que d'autres de ses camarades d'étude, tels les docteurs Jo Boute, Willy Peers et Georges Primo, il entamait son métier comme médecin salarié, dans une conception globale de la médecine.

Médecin hospitalier cardiologue plein temps à la clinique de La Hestre puis Tivoli La Louvière, il a été de ceux qui défendaient une médecine rétribuée au tarif remboursé pour les mutuellistes, sans aucune autre relation d'argent avec les patients. Pour lui, la pratique médicale était un travail d'équipe de l'ensemble des professions de santé, en relation constante avec le mouvement social, les associations, les mutuelles et les organisations syndicales confrontées aux conditions de travail et de vie en général imposées par le système d'exploitation des travailleurs, le système capitaliste.

Le docteur Lemaitre a été très affecté par le spectacle de l'abandon à la médecine libérale des institutions construites de haute lutte par le mouvement ouvrier, véritables joyaux de la médecine sociale gratuite.Ces institutions s'étendaient du Hainaut occidental à la région liégeoise en passant notamment par Ath, Louis Caty à Baudour, la clinique de La Hestre-Tivoli La Louvière et l'Institut Gailly à Charleroi. Sur base d'un marketing de plus en plus affuté, la médecine à l'acte pouvait désormais déchainer son pillage des cotisations sociales.

Le docteur Lemaitre était très ouvert aux expériences internationales en matière de santé et travail, santé et enseignement, santé et environnement, santé et mode de vie. Inlassablement, il a animé voyages d'étude à l'étranger, colloques et conférences en Belgique. Il a collaboré à la Commission de la santé du PCB, au Groupe d'étude pour une réforme de la médecine, il a suivi avec beaucoup d'intérêt l'activité des Maisons médicales.

Récemment encore, le docteur Lemaitre résidant à La Louvière, prenait contact avec l'équipe de Médecine pour le peuple de La Louvière, projetant d'y tenir un cycle de conférences. Il apprenait avec enthousiasme la préparation pour octobre prochain d'un congrès international sur le thème santé et travail.

Jusqu'aux derniers jours avant son accident inopiné, sa vivacité d'esprit lui permettait de ne pas désespérer de sortir de la très grave crise actuelle d'un régime dont les délires ultra-libéraux sont, hélas, pleins de dangers.

Le docteur Lemaitre était une personne de convictions. Toute sa vie il est resté profondément bon envers ses semblables, un militant communiste simple, réfléchi malgré les vicissitudes et autres abandons passagers. Il a été le digne beau-fils de son beau-père Jean Fonteyne, avocat de l'Internationale Communiste.

Voici qu'il vient de terminer son activité militante en donnant précisément deux messages clairs: son appui à Médecine pour le peuple et son appui à l'émergence d'un espoir réel et concret pour la gauche de demain dans notre pays, c'est à dire la liste du PTB GO.
Ce sont donc, chez nous au PTB -- et aussi sans doute chez ceux de la gauche ouverte qui ont apprécié le travail de Jacques Lemaitre -- deux bonnes raisons de faire de notre mieux pour rendre hommage à un homme tel que lui. »

 

Docteur Claude Lepas

Chirurgie générale

Adjoint au chef de service de chirurgie

de l'ex-Institut Gailly de Charleroi

Délégué syndical Setca FGTB