Communiqué de presse : Laminoirs de Longtain : à quoi joue la Région Wallonne dans la région du Centre ?

En juillet dernier, la Sogepa (bras financier de la Région Wallonne) demandait à la direction de NLMK de proposer un plan de restructuration pour diminuer « les pertes ». 60 personnes risquent donc de perdre leur emploi.
Lors de la reprise des Laminoirs de Longtain par M. Jourdain (société Vieux Waleffe), la Sogepa était encore actionnaire à 49% de l’entreprise. 70 emplois furent perdus.
La Sogepa a laissé sans réagir M. Jourdain transférer en avril dernier l’activité industrielle et les travailleurs dans une société séparée de la société qui gère l’immobilier. M. Jourdain laisse donc les travailleurs dans une société qui est une « coquille vide » et garde l’immobilier dans sa société (ce que les syndicats craignaient dès le départ).
Le 17 juillet dernier, le repreneur annonce une procédure de réorganisation judiciaire. Aujourd’hui, 36 personnes craignent pour leur emploi.
Comment la Région Wallonne peut elle abandonner ces travailleurs et une activité industrielle proche du sabotage par le repreneur ? Les travailleurs témoignent de contrats pour la production refusés par le repreneur…
Le PTB constate une faillite de la stratégie de la Sogepa (et donc du gouvernement Wallon) pour assurer l’emploi et l’activité industrielle dans la région.
Le PTB-Centre rappelle sa position concernant le secteur de la sidérurgie et de la métallurgie : il est absolument nécessaire que ces secteurs d’intérêts stratégiques pour le pays soient dans les mains des autorités publiques (qui doivent pouvoir rendre des comptes par souci démocratique).
Le PTB est solidaire des travailleurs l'usine et les encouragent dans leur combat.