Ce mardi 2 mars 2021, le conseil communal de La Louvière est à nouveau appelé à se prononcer sur le protocole d’accord relatif à l’utilisation de la scancar. « Au PTB, cette ‘machine à PV’, nous n’en voulons tout simplement pas, déclare Antoine Hermant, conseiller communal du PTB. Ce n’est pas aux travailleuses et travailleurs de payer pour remplir les poches des actionnaires d’une multinationale, alors que la majorité PS-Ecolo ne propose aucune réelle alternative de transports publics pour pallier le problème de stationnement en ville. » Le groupe politique de gauche lance une pétition visant à dire « non » à la scancar.

Lors du dernier conseil communal, le PTB a marqué sa ferme opposition sur l’utilisation, par City-Parking, de la scancar, cette voiture qui scanne les plaques d’immatriculation dans le cadre du contrôle du stationnement à La Louvière. « Nous avons récolté de nombreux témoignages de citoyens très mécontents et nous les avons relayés au conseil, explique Antoine Hermant, ce qui n’a pas plu à la majorité, qui a accusé notre conseillère Livia Lumia de ‘nuire à l’image de la Ville’. Mais nous n’avons rien lâché. »

Résultat : la scancar a été suspendue, et le Collège s’est engagé dans de nouvelles négociations avec City-Parking. L’intervention du PTB a permis de mettre en lumière une faille du système dans le traitement des véhicules appartenant à des personnes à mobilité réduite. Ainsi, la scancar tiendra compte, désormais, des cartes PMR et résidents, afin que leurs titulaires ne se voient plus recevoir des contraventions injustifiées. C’est déjà un pas, mais ce n’est pas suffisant.

« Nous refusons que cette ‘machine à PV’ soit remise en circulation, insiste Antoine Hermant. De manière plus générale, nous condamnons cette politique de parkings payants et de chasse aux contrevenants. Ce n’est pas aux travailleuses et travailleurs de payer pour remplir les poches des actionnaires de la multinationale QPark, alors que la majorité PS-Ecolo ne propose aucune réelle alternative de transports publics pour pallier le problème de stationnement en ville. »

« Visiblement, la majorité n’a pas entendu la volonté des citoyens, ajoute le chef de groupe. Ou plutôt, elle a refusé d’écouter. Pourtant, il suffit de tendre l’oreille pour constater à quel point la crise du coronavirus impacte les travailleuses et travailleurs louviérois et les petits commerçants. Les parkings payants et le climat de répression qui pèse sur les automobilistes louviérois constituent un frein supplémentaire. Ces mesures pénalisent encore davantage les Louviéroises et les Louviérois qui souhaitent privilégier le centre-ville pour effectuer leurs achats. Or, en cette période de crise sans précédent, nous devrions concentrer toutes nos forces pour soutenir les petits commerçants, et encourager les citoyennes et citoyens à se rendre dans le centre-ville. »

« Avec le PTB, nous voulons une ville où il fait bon vivre, avec des petits commerces qui rayonnent dans leur quartier, et où l’on peut respirer un air sain à pleins poumons, poursuit Livia Lumia. Pour cela, nous voulons que la Ville mise sur des transports en commun accessibles, performants et à heures régulières. C’est comme cela que nous pourrons nous attaquer sérieusement aux problèmes de stationnement, et combattre le réchauffement climatique. Pas en allant chercher l’argent dans la poche du contribuable, sans lui proposer d’alternative viable. »

Le PTB a lancé une pétition pour dire « non » à la scancar, définitivement. « Nous invitons les citoyens à s’exprimer via cette pétition : c’est ça, pour nous, la démocratie, conclut Antoine Hermant. On ne va rien lâcher. »

 

Pétition : non à la scan car à La Louvière

Envie d’agir avec le PTB ?